Sur la ZAD de Brétignolles-sur-Mer

En octobre 2019...
Ce que je comprends mieux en allant à Brétignolles-su-Mer c’est que la Zad ne se constitue pas seulement pour « contrer un projet capitaliste ». Les Dune [le groupe qui s'est formé et s'est donné comme objectif de préserver le lieux contre le projet de port], dont beaucoup ont grandi ici, ont le sentiment très fort qu’ils vont être spolié d’un espace où ils ont joué librement toute leur enfance, un espace commun, public et sauvage qui va être confisqué à leurs propres enfants pour être offert aux riches, à ceux qui peuvent se payer un bateau. Ils savent aussi que les entreprises du maire, 25 sociétés principalement immobilières et de construction, vont bénéficier d’une manière ou d’une autre de ce projet, mais rien ne transparait et personne n’a parlé de conflit d’intérêt à ce jour. La part d’affects est très forte à Brétignolles, comme à NDDL chez ceux qu’on appelle les historiques, elle ravive la conscience politique sur fond d’inégalités à combattre. Les personnes qui viennent d’ailleurs et épousent la lutte ont tous joué sur une plage ou couru dans les bois mais n’ont pas cet attachement passionné au lieu, ce sentiment d’appartenance et cette connaissance particulière de chaque rocher, de chaque arbre, du passage des saisons, de la laisse de mer… (signé Cat)

croquis MCmarco - octobre 2019 - ZAD Brétignolles-sur-Mer

croquis MCmarco - octobre 2019 - ZAD Brétignolles-sur-Mer